Les trois mousquetaires. Chapitre 7. Entretien.

  — Un chirurgien!  a crié  M. de Tréville.

  Tout le monde  s’est précipité  dans son cabinet. Le docteur  s’est trouvé  dans l’hôtel même;  il a traversé  la foule,  s’est approché  d’Athos toujours évanoui et a demandé d’emporter le mousquetaire dans la chambre voisine.  M. de Tréville  a montré  le chemin  à Porthos  et à Aramis.

   Un instant après, Porthos et Aramis sont rentrés; le chirurgien et M. de Tréville seuls  étaient restés  près du blessé. Enfin M. de Tréville  est rentré  à son tour. Le blessé  avait repris connaissance; sa faiblesse  était occasionnée  par la perte  du sang. 

   Puis M. de Tréville  a fait un signe de la main  et chacun s’est retiré, excepté de d’Artagnan  qui n’oubliait pas  qu’il avait audience. Lorsque la porte a été refermée, M. de Tréville s’est retourné vers le jeune homme  et a essayé de reprendre  le fil  de ses idées.

   —Pardon, lui a-t-il  dit en souriant, mais  je vous avais oublié. -Que voulez-vous! un capitaine  n’est rien  qu’un père de famille. Les soldats  sont de grands enfants; mais comme je tiens à ce que les ordres du roi, et surtout  de M. le cardinal,  soient exécutés…

   D’Artagnan  n’a pas pu  dissimuler un sourire. À ce sourire,  M. De Tréville  a jugé  qu’il n’avais pas  affaire à un sot, et  a dit:

   —J’ai beaucoup aimé monsieur votre père. Que puis-je faire pour son fils?

   —Monsieur, a dit d’Artagnan,- je me proposais de vous demander une casaque de mousquetaire.

   —Je dois  vous annoncer  avec regret,- a répondu  M. de Tréville,- qu’on ne reçoit personne mousquetaire  avant l’épreuve préalable de quelques campagnes, de certaines actions d’éclat  ou d’un service de deux ans.

   —Mais, a continué  Tréville,- en faveur de votre père  je veux faire quelque chose pour vous. Je suis venu à Paris  avec quatre écus dans ma poche. Vous devez donc  avoir besoin de conserver ce que vous avez, mais aussi  de vous perfectionner  dans les exercices  qui conviennent à un gentilhomme. J’écrirai dès aujourd’hui une lettre  au directeur  de l’académie royale, et  dès demain  il vous recevra sans rétribution aucune. Vous apprendrez  le manège du cheval, l’escrime  et  la danse.

   D’Artagnan  s’est aperçu  de la froideur  de l’accueil.

   —Hélas, monsieur, a-t-il dit, je vois combien la lettre de recommandation de mon père me serait nécessaire.

   Et  il a raconté  toute la scène de Meung,  a décrit  le gentilhomme  inconnu,  la conversation  avec une femme.       —Cette femme était anglaise?

   —Il  l’appelait  Milady.

   —C’est lui!  a murmuré  Tréville,  je le croyais  encore  à Bruxelles!

   —Oh! Monsieur, si vous savez  quel  est  cet homme,-  s’est écrié d’Artagnan,- indiquez-moi  qui  il est,  car  avant tout  je veux  me venger.

   —Gardez-vous en bien, jeune homme, il vous briserait  comme un verre.

   Tout à coup  Tréville  s’est arrêté, frappé d’un soupçon subit. Cette haine  ne cachait-elle  pas quelque perfidie?   Ce jeune homme n’était-il  pas envoyé  par  Son Éminence?  «Voyons, éprouvons-le.»

   —Mon ami, — lui a-t-il  dit  lentement.- Je veux  vous découvrir  les secrets  de notre politique. Le roi et le cardinal  sont  les meilleurs amis. Songez bien  que je suis dévoué  à ces deux maîtres  tout-puissants. Si vous avez  quelqu’une de ces inimitiés  contre le cardinal, dites-moi  adieu.  Tréville se disait: « Si ce jeune renard  me venait  du cardinal, il  lui dirait  de me faire la cour  et  de  dire  le pire  sur  le cardinal.» Mais d’Artagnan  a répondu  autrement  que s’y attendait  Tréville.

   —Monsieur, mon père  m’a recommandé de  ne rien souffrir  du roi et  du cardinal.  J’ai  une grande vénération  pour M. le cardinal.

   M. deTréville  était surpris  au dernier point. Il   a  serré  la main  à  d’Artagnan  et  lui  a  dit:

   —Vous êtes  un honnête  garçon.  Mon hôtel  vous  sera  toujours  ouvert. Plus tard, vous obtiendrez  probablement  ce que  vous désirez  obtenir.

   —Monsieur, vous attendez  que je  m’en sois rendu  digne,-  a repris d’Artagnan.- Eh bien, soyez tranquille, vous  n’attendrez  pas longtemps,- a-t-il  ajouté  avec  la familiarité  du  Gascon.