Рубрика: Адаптированные книги

Адаптированные книги для изучения французского языка

Полдник на траве

Comment Trotro a l’idée du goûter

Il fait beau. L’été finit et bientôt l’automne commence.

Après le déjeuner il va au jardin pour se promener et jouer avec ses amis. Il regarde le ciel bleu, aspire l’air doux, ferme un peu les yeux au soleil qui brille haut dans le ciel.

-Qu’est-ce que je vais faire?- pense Trotro. -Je peux faire du vélo… Non. Je n’ai pas envie. On peut jouer dans le sable…Non, je suis grand déjà! Читать далее

Les trois mousquetaires. Chapitre 4. Porthos

D’Artagnan est entré donc dans Paris, a vendu son cheval jaune et a trouvé une chambre, espèce de mansarde, près du Luxembourg. Puis il est revenu au Louvre s’informer au premier mousquetaire qu’il rencontrait de la situation de l’hôtel de M. de Tréville. Puis il s’est couché  et s’est endormi  du sommeil  du brave.

M. de Tréville avait réellement commencé comme d’Artagnan. Sa  bravoure insolente, son bonheur plus insolent encore dans un temps où les coups pleuvaient comme grêle, l’avaient hissé au sommet de cette échelle difficile qu’on appelle la faveur de cour, et dont il avait escaladé quatre à quatre les échelons. Читать далее

Les trois mousquetaires. Chapitre 2. L’ennemi

L’ennemi

Le même jour D’Artagnan s’est mis en route. Il s’est trouvé, au moral  comme  au  physique,  une copie exacte  du héros  de Cervantes. Don Quichotte  prenait  les moulins à vent  pour des géants  et les moutons pour des armées,  d’Artagnan a pris chaque sourire pour une insulte  et chaque regard  pour une provocation. Et, comme il descendait de cheval à la porte  du Franc Meunier, d’Artagnan  a avisé à une fenêtre entrouverte  du rez-de-chaussée un gentilhomme de belle taille  et  de haute mine  qui causait avec deux personnes.

Читать далее

Les trois mousquetaires. Chapitre 1. Le gascon

Le gascon

Adaptation pour la publication à Etudiant du Français

Le premier lundi du mois d’avril 1625, le bourg de Meung semblait être dans une révolution. Plusieurs bourgeois,voyant s’enfuir les femmes du côté de la Grande-Rue, entendant les enfants crier, se dirigeaient vers l’hôtellerie du Franc Meunier où s’empressait un groupe plein de curiosité. 

Читать далее